... ça fait deux.

Pour la petite histoire, la catastrophe à été évitée de justesse grâce à une copine qui a un peu plus la mémoire des chiffres que moi, et qui m'a fait remarquer mon erreur, du coup j'ai pu faire corriger l'âge au pâtissier avant qu'il ne fasse le gâteau (ouf, ni vu ni connu, ou presque ...).
Ceci dit, ce n'est pas la première fois que je me trompe pour son anniversaire, je vous raconte ça la prochaine fois.